Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Emmanuel Vanlauwe, Naturopathe à Charney-les-Mâcon

MEDIC CENTER - 119 RUE FRANCOIS XAVIER BICHAT, 71850 Charnay-lès-Mâcon
 
06 37 81 24 26
Indisponible aujourd'hui
Emmanuel Vanlauwe
Naturopathe, préparateur mental et praticien en micro-ostéopathie à Mâcon
 

Emmanuel Vanlauwe, Naturopathe à Charney-les-Mâcon

 
Indisponible aujourd'hui
 
06 37 81 24 26
 
MEDIC CENTER - 119 RUE FRANCOIS XAVIER BICHAT, 71850 Charnay-lès-Mâcon
Emmanuel Vanlauwe
Naturopathe, préparateur mental et praticien en micro-ostéopathie à Mâcon

LA DEPRESSION SAISONNIERE

Médecine nutritionnelle et fonctionnelle

L’automne s’installe et vous vous sentez plus fatigué, avec moins d’énergie, moins de volonté. Vous avez des pulsions sucrés entre 16h et 18h ou après le repas du soir. Vous avez le moral à zéro. Pensez alors à la dépression saisonnière, pour certains, elle est légère, pour d’autres elle est beaucoup plus sévère et peut compliquer tous les gestes du quotidien, même les plus simples.

Les vraies causes de la dépression saisonnière ne sont pas encore connues, mais il a été démontré que le manque de lumière et plus précisément le manque d’intensité lumineuse, la sédentarité et donc une moindre exposition à la lumière naturelle du sommeil sont à l’origine des symptômes.

Les journées raccourcissent, la grisaille s’installe et la baisse de cette luminosité entraine une baisse de production de certaines hormones, en particulier la sérotonine dont la synthèse est stimulée par la lumière solaire.

Moins de sorties, moins de d’activité physique, qui ont pour conséquence un épaississement du sang, qui provoque une baisse de l’oxygénation et par conséquent entretient un état de fatigue, du a une activité mitochondriale très ralentie.

Cette dépression saisonnière est chronique, arrive souvent en fin d’automne et est plus fréquente chez les personnes résidant dans l’hémisphère nord et plus particulièrement dans les pays qui souffrent de longs hivers. Elle se termine avec l’arrivée du printemps lorsque les journées sont plus ensoleillées.

Cependant, aujourd’hui, cette dépression saisonnière est diagnostiquée uniquement si elle se fait ressentir au mois deux ans de suite.

 On la confond souvent avec la dépression car les symptômes sont assez proches :

1 -  humeur dépressive, morose, tristesse avec souvent un sentiment de culpabilité et dévalorisation.

2 – Dévalorisation, ennui avec perte d’intérêt pour des activités qui habituellement nous plaisent.

3 – Troubles de l’humeur avec de la nervosité. Irritabilité, anxiété et angoisse sont très souvent au rendez-vous.

4 – Fatigue, manque d’énergie, très souvent accompagné de troubles du sommeil, avec en général des difficultés à s’endormir, un ou plusieurs réveils nocturnes.

5 – Une prise de poids, provoquée par l’envie d’une alimentation plus riche, plus grasse, plus sucrée.

 

L’alimentation pour lutter contre la dépression saisonnière

Pour éviter cette dépression saisonnière, l’alimentation reste primordiale. La consommation de légumes frais de saison, de fruits frais de saison, idéalement provenant de l’agriculture raisonnée permettent d’apporter tous les micronutriments indispensables. En effet, la nature étant bien faite, les fruits et légumes de saison sont parfaits pour soutenir l’organisme face aux difficultés de l’automne et de l’hiver et répondent à tous nos besoins. On trouve de nombreuses recettes sur Internet qui à n’en pas douter vous feront saliver vos papilles.

Pour franchir cette période sans encombre, l’assiette doit privilégier les sources de :

Le  Magnésium : une carence rend vulnérable au stress, et de nombreuses études montrent que le stress chronique épuise rapidement les ressources de l’organisme en magnésium.

Sources alimentaires : Fruits de mer et mollusques de mer, légumineuses, oléagineux, chocolat noir 70% minimum, céréales complètes, germe de blé…

Les Vitamine B3, B6, B9, B12 et C :

La vitamine B3 ou niacine joue un rôle dans la transmission de l’influx nerveux et possède un effet favorable sur l’humeur. De plus, c’est un cofacteur essentiel pour le transporteur d’électrons à haute énergie dans la chaîne de phosphorylation oxydative de la mitochondrie et possède donc un effet positif sur la fatigue.

Sources alimentaires : levure de bière, avocat, céréales complètes, graines de tournesol et de sésame

La vitamine B6 ou pyridoxine contribue au fonctionnement normal du système nerveux, à un métabolisme énergétique normal, contribue à réduite la fatigue et joue un rôle essentiel dans la synthèse de mélatonine. Elle favorise également l’absorption du magnésium et de la vitamine B12.

Sources alimentaires : Levure de bière, germe de blé, foie, volailles, banane, noix, légumineuses, œufs, produits laitiers, légumes verts frais

La vitamine B9 ou acide folique, a un rôle important sur l’équilibre du système nerveux, notamment l’équilibre émotionnel. Elle a comme fonction principale la conversion de l’homocystéine en méthionine, procurant ainsi lasource principale de S-adénosyl-méthionine, agent de méthylation important chez l’homme.

Sources alimentaires : Levure de bière, germe de blé, foie, banane, noix, légumes verts à feuilles, légumineuses, agrumes, céréales complètes.

La vitamine B12 ou cobalamine est essentielle à l’équilibre de l’humeur et des fonctions intellectuelles. Elle agit comme cofacteur enzymatique dans le métabolisme énergétique, principalement des lipides et des acides aminés. Elle est indispensable à la croissance et à la division cellulaire. En association avec la vitamine B9, elle participe aux réactions de méthylation, à l’équilibre de l’homocystéine ainsi qu’à la synthèse des neurotransmetteurs.

Sources alimentaires : Viande, poisson, œufs, foie, crustacés et tous les produits animaux en général.

La vitamine C intervient dans la production de cortisol, elle est impliquée dans l’équilibre psychique avec son rôle de cofacteur enzymatique dans la synthèse des neurotransmetteurs. C’est une vitamine populaire via son effet antioxydant.

Sources alimentaire : Arbouse, poivrons, choux, agrumes, kiwis, tomates, pomme de terre

Les omégas 3 : Ils contribuent au fonctionnement normal du cerveau, notamment dans la transmission de l’influx nerveux. Ce sont des composants essentiels de la membrane cellulaire et participent activement à la fluidité membranaire.

Sources alimentaires : poissons gras (sardines, maquereaux, anchois, saumon, thon, hareng, flétan…) mais aussi dans les huiles végétales (colza, noix, cameline, lin…)

Le sélénium : Le sélénium peut être à l’origine d’un état anxieux et diminue le renouvellement de certains neurotransmetteurs. Il joue le rôle de cofacteur essentiel dans la lutte contre le stress oxydant, notamment de la transformation du peroxyde d’hydrogène en eau. Il contribue à l’optimisation de la fonction thyroïdienne.

Sources nutritionnelles : Poissons (rouget, sardine), crustacés (moules, huîtres, palourdes, abats, canard, céréales, légumineuses, ail, oignon, noix du Brésil, choux.

 

D’autres techniques pour lutter contre la dépression saisonnière

1 - Pratiquez une activité physique régulière, sortez au meilleur moment de la journée et profitez au maximum des quelques rayons du soleil.

2 – Effectuez des séances de bol d’Air Jacquier, qui vous permettront d’optimiser l’oxygénation de vos cellules. Pour plus d’informations sur ces séances vous pouvez consultez mon site : https://www.naturoev-medicenter.fr/bol-d-air-jacquier-macon-71000

3 – Pratiquez des séances de relaxation/visualisation. Ces séances ont pour but d’optimiser l’équilibre entre votre système nerveux orthosympathique et parasympathique. Elles contribuent à une meilleur gestion de votre stress, vous permette d’optimiser votre confiance en vous.

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant : https://www.naturoev-medicenter.fr/relaxation-visualisation-macon-71000

4 – Pratiquez la cohérence cardiaque. En cliquant sur le lien suivant, vous aurez toutes les informations sur les bienfaits de cette respiration abdominale : https://www.siin-nutrition.com/fr/news/exercices-de-coherence-cardiaque/?fbclid=IwAR2-z1vz1S7AHDxWqPrjZXb9e01bdYclovX04ar7LeV05sfvzpopbbqxEs4#:~:text=Lorsque%20nous%20respirons%20sur%20un,c'est%20la%20coh%C3%A9rence%20cardiaque.

5 – Utiliser un mélange de plantes : Valériane, Mélisse, Passiflore en tisane ou en complément alimentaire. Ces plantes sont reconnues pour induire la relaxation, un sommeil de qualité. Elles permettent également de se calmer après un évènement stressant.

 

N’attendez plus, dès les premiers symptômes de la dépression saisonnière, prenez rendez-vous


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.