Emmanuel Vanlauwe, Naturopathe à Mâcon
MEDIC CENTER - 119 RUE FRANCOIS XAVIER BICHAT, 71850 Charnay-lès-Mâcon
 
06 37 81 24 26
Disponible de 8h à 20h
 
Emmanuel Vanlauwe, Naturopathe à Mâcon
 
Disponible de 8h à 20h
 
06 37 81 24 26
 
MEDIC CENTER - 119 RUE FRANCOIS XAVIER BICHAT, 71850 Charnay-lès-Mâcon
Emmanuel Vanlauwe
Naturopathe et préparateur mental à Mâcon

DEUX DECOUVERTES NON NEGLIGEABLES DANS LA LUTTE CONTRE L'OBESITE

Obésité

1 – L’huile de Calanus

Lorsque l’on vieillit, on observe une diminution de la masse musculaire et une augmentation de la masse grasse. Ces changements sont néfastes et sont associés au développement des problèmes de santé tels que le diabète de type 2 ou une inflammation chronique de bas grade.

Or ce phénomène physiologique n’est pas irréversible et il est nécessaire de le combattre pour préserver notre capital santé.

La pratique d’une activité physique régulière permet d’atténuer, voire d’inverser ce phénomène physiologique. Une activité physique régulière permet d’optimiser le métabolisme énergétique et le contrôle de la glycémie, mais elle peut également faciliter la construction de « nouvelles masses musculaires ».

 Des études ont montré que la complémentation en acides gras polyinsaturés, les omégas 3, favorise la perte de poids en influençant la composition corporelle. La consommation d’omégas 3 chez les personnes âgées augmente la masse et le fonctionnement musculaire.

Une étude randomisée et contrôlée de 12 semaines a été menée,  avec 134 participants, dont 96 femmes et 38 hommes âgés d’environ 60 ans et en bonne santé. Ils ont été répartis en 4 groupes : un groupe témoin, un groupe pratiquant des exercices physiques, un groupe pratiquant des exercices physiques et suivant des recommandations alimentaires et le dernier pratiquant des activités physiques et consommant 2g par jour d’huile de Calanus.

L’huile de Calanus est tirée du Calanus finmarchicus, une espèce de crustacés copépodes. C’est un constituant important du zooplancton et représente une biomasse de300 millions de tonnes, soit 2 fois plus que l’intégralité de la pêche et de l’aquaculture mondiales !!! C’est une source extrêmement riche en oméga-3 présents sous formes d’esters de cire. Ce copépode contient également de l’astaxanthine, un caroténoïde qui joue un rôle dans le contrôle du poids.

Dans cette étude, les marqueurs du métabolisme du glucose et des lipides sanguins sont restés inchangés dans tous les groupes. Cependant, le groupe ayant associé les activités physiques et la prise d’huile de Calanus a présenté la baisse la plus élevée de la graisse corporelle.

Donc pris ensemble, les résultats de cette étude suggèrent qu’une combinaison d’exercice modéré et de consommation d’huile de Calanus ou d’une alimentation saine favorise la perte de graisse chez les personnes âgées en surpoids.

 

2 – L’acide alpha-lipoïque

L’acide α-lipoïque (R-LA) est un acide soufré présent dans toutes les cellules du corps. Il joue un rôle clé dans la production de l’énergie dont l’organisme a besoin. Il est indispensable dans la métabolisation du sucre et de le transformer en énergie. Le corps en produits d’infimes quantités. On le retrouve dans l’alimentation principalement dans la viande rouge, viande qui contient beaucoup de mitochondries (nos usines énergétiques).

On l’appelle aussi « antioxydant universel »car il apporte sa protection contre tous dommages oxydatifs et dans tous les environnements qu’ils soient hydrosolubles ou liposolubles, ce qui lui permet de traverser toutes les membranes cellulaires, y compris dans le cerveau.

Une étude randomisée, en double aveugle a été mené sur 81 adultes, âgés de 21 à 60 ans avec des taux de triglycérides élevés et en surpoids. Pendant 24 semaines, un groupe a été supplémenté en R-LA durant 24 semaines et un groupe avec un placebo, sans modification de leur régime alimentaire, et sans changer leur rythme d’activité physique.

Les résultats montrent que la supplémentation en R-LA n’a pas diminué les concentrations de triglycérides mais elle a eu pour effet de diminuer de façon significative, leur indice de masse corporel. Dans le groupe placebo, rien n’a été constaté.

Les femmes et les personnes présentant un IMC >35 ont présenté une perte de poids plus importante et l’expression du gène antioxydant dans les cellules mononucléées a été également le plus élevé dans le groupe supplémenté.

Donc une supplémentation en acide α-lipoïque entraine une perte de l’IMC, une plus grande synthèse d’enzymes antioxydantes et un moindre potentiel d’inflammation chez les adultes en surpoids. De plus, une bioénergétique cellulaire améliorée est également mise en évidence chez les personnes recevant du R-LA.

 

Sources :

Wasserfurth P et al., Effects of exercise combined with a healthy diet or Calanus finmarchicus oil supplementation on body composition and metabolic markers – a pilot study. Nutrients, 2020, 12, 2139.

Bobe G et al., A randomized controlled trial of long term R-alpha-lipoic acid supplementation promote weight loss in overweight or obese adults without altering baseline elevated triglyceride concentrations. The Journal of Nutrition 2020 September 1 ; 150 (9) : 2336-2345.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.